Print
 
Devenir propriétaire est un gros engagement et cela peut s’avérer difficile lorsqu’on s’apprête à le devenir dans un pays où les lois et coutumes sont différentes. Gilli International traduit, étape par étape, la procédure d’achat de propriétés au Royaume-Uni.

 

Etape 1 : Trouver une propriété que l’on peut s’offrir

Avant de commencer la recherche de votre logement, il est important de déterminer combien pouvez-vous dépenser pour l’achat de votre maison/appartement et combien, par mois, pouvez-vous rembourser le prêt immobilier.

Pensez aux couts

Il vous faut aussi envisager que votre situation financière pourrait changer, que les taux d’intérêt pourraient augmenter, que la valeur d’une monnaie soit en baisse. N’oubliez pas que vos économies doivent couvrir le dépôt, les frais d’hypothèque ainsi que les « Stamp Duty » (taxes à payer lors de l’achat d’une propriété)

Choisir le bon prêt immobilier (« mortgage » en anglais)

Il n’est jamais trop tôt pour négocier son prêt immobilier car cela peut être long. Une fois que vous avez trouvé un prêt hypothécaire, acceptez une hypothèque « en principe ». Cela vous indique combien d'argent le prêteur est susceptible d'offrir et le taux d'intérêt que vous paierez.

Vérifiez votre avis de crédit

Avant de « candidater » pour votre prêt immobilier, vérifiez qu’il n’y a aucune erreur dans votre avis de crédit.

 

Etape 2 : Faire une offre

Lorsque vous avez trouvé la propriété qui vous plait, faites une offre via l’agent immobilier. Le vendeur est celui qui paye la commission de l’agent. Vous n’aurez probablement que les frais d’administrations à payer, ainsi que la vérification de votre avis de crédit, généralement sous-traité.

 

Etape 3 : Trouver un notaire (« solicitor ») ainsi qu’un arpenteur (« surveyor »)

Le notaire s’occupe de la partie légale de la vente, tandis que l’arpenteur enquête sur la propriété : vérifier s’il y a des problèmes ou tout autre chose qui pourrait influencer sur le prix de la propriété. 

Votre notaire vous donnera ses prix dès le début et est susceptible de vous demander de verser un acompte. (Prix moyen : £500 en avance + £1000 après + 20% de TVA). Il peut également faire des recherches au près des conseillers locaux afin de déterminer si des immeubles dans les alentours pourraient affecter la valeur du bien. (Prix moyen : £250-£300)

 L’évaluation

Elle est réalisée par le préteur pour s’assurer que la propriété vaut le prix que vous allez payer, avant de vous accorder le prêt. Il ne s'agit pas d'une enquête approfondie et n'identifiera pas toutes les réparations ou l'entretien qui pourraient être nécessaires. Le prix varie selon la valeur de la propriété, cependant certains prêteurs peuvent ne pas vous facturer, selon le type de produit hypothécaire que vous sélectionnez.

 L’expertise

Il est dans votre intérêt de faire une expertise sur la propriété afin d’éviter toute mauvaise surprise ou malfaçons qui pourrait entrainer des dépenses onéreuses plus tard. L’expertise vous permet également de renégocier le prix. Par exemple, si elle révèle la nécessite de faire certains travaux estimés a £5000, vous pouvez demander à les déduire du prix de vente. Il existe différents types d’expertise.

 

Etape 4 : Finaliser l’offre et le prêt

Une fois l’expertise terminée, vous pouvez renégocier le prix de votre future propriété pour deux raisons :

Ce moment est le plus stressant du processus d’achat du aux nombreux retards et situations variées :

La communication est importante quand les choses tournent mal

Lorsque les problèmes surgissent, il vaut la peine de faire l'effort de rester en contact avec le vendeur par l'intermédiaire de votre notaire et/ou agent immobilier. Il est souvent possible de sauver la situation en gardant bon contact.

 Finaliser votre prêt hypothécaire

Il y a souvent des frais, généralement appelés frais d'arrangement, pour mettre en place l'hypothèque. Cela peut être ajouté à votre prêt hypothécaire, mais si vous choisissez cette option, n'oubliez pas que vous paierez des intérêts dessus, pour la durée de l'hypothèque. Lorsque le préteur vous annonce son offre concernant le prêt, vous avez 7 jours pour réfléchir et décider si cela vous convient. Vous pouvez utiliser ce temps pour comparer cette offre avec d'autres hypothèques. Si vous êtes sûr que c'est la bonne hypothèque pour vous, vous pouvez leur faire savoir plus tôt.

Il n’est pas trop tard pour changer d’avis

Si vous décidez de ne plus acheter, vous pouvez annuler le prêt (avant d’avoir signer les contrats). Cependant, il se peut que vous y perdiez un peu d’argent : tout dépend d’où vous en êtes dans le processus.

 

Etape 5 : Echanger les contrats

S’il n’y a ni problèmes ni retards, vous devriez recevoir le contrat et pouvoir enfin le signer.

Avant de le signer, vérifier avec votre notaire que tous les détails soient corrects. Assurez-vous d’en être satisfait, que les vendeurs acceptent de vous laisser la propriété et que vous ayez toute les réponses à vos questions.  A ce stade, vous et le vendeur êtes engagés pour la vente. Le vendeur peut vous demander de verser un « dépôt de possession » afin de prouver que votre intention est sérieuse. Une fois l’échange des contrats effectué, vous aurez besoin d’assurer la propriété.

 

Etape 6 : Etapes finales

L’argent qu’il vous reste à payer pour terminer l’achat va maintenant être transféré du compte de votre notaire à celui du vendeur. Etant donné qu’une partie de l’argent provient du préteur, il y aura des frais de transfert à payer.

Vous devrez peut-être payer des frais de compte hypothécaire. Ces frais sont facturés par le prêteur pour la mise en place, le maintien et la fermeture de votre compte hypothécaire. Il est souvent ajouté au près, ce qui signifie que vous allez payer des intérêts. Vous devrez également payer la facture de votre avocat (moins le dépôt et les recherches locales si vous les avez déjà payés).

Votre avocat enregistrera la vente au « Land Registry » (sorte de Registre Foncier) pour les propriétés en Angleterre et au Pays de Galles. En Irlande du Nord, il doit être enregistré auprès de « Land and Property Services » et en Ecosse avec « Registers of Scotland » Le coût dépendra du prix de la propriété.

Les vendeurs devront payer leur agent immobilier à la fin. Les frais sont convenus d'emblée et sont généralement un pourcentage du prix d'achat, habituellement 1% à 3% du prix de vente plus 20% de TVA. Les acheteurs n'ont pas de frais d'agent immobilier.

 Les acheteurs de maisons résidentielles ont 30 jours pour payer la « Stamp Duty ». Habituellement, votre notaire le gère pour vous. Si vous utilisez une société de déménagement, sachez que le déplacement sur un jour de la semaine est moins cher.