Londres au ralenti

Fin Novembre, les loyers dans la capitale Londonienne ont augmenté de seulement 1,6% sur l’année. C’est plus lentement que dans le reste du pays mais les loyers à Londres restent nettement plus élevés que partout ailleurs. Alors qu’en Grande Bretagne ils continuent d’augmenter (+3% d’augmentation annuelle en Novembre 2016), Londres a du mal à suivre le même rythme. Un locataire a accepté de payer un loyer mensuel moyen de £ 898, contre £ 872 en novembre 2015.

 

2016 : une année, deux rythmes

L’année immobilière 2016 est facilement divisible en deux : au premier semestre, les loyers ont continuellement augmenté (avec un pic de 6,2% en mars pour Londres) ; quant à la période estivale, l’inflation des prix des locations a considérablement ralenti.

C’est aussi une année de changement : une surtaxe de 3% a été introduite en avril pour les acheteurs de propriétés secondaires. Les propriétaires se sont précipités pour terminer les transactions en mars. La règlementation « Right to Rent » (droit à la location) a aussi vu le jour : elle oblige les propriétaires a vérifier le statut d’immigrant des nouveaux locataires.

 

Et 2017 ?

Le gouvernement a annoncé son intention d'abolir les honoraires des agents de location habituellement payés par les locataires. Les spécialistes supposent que cela aura des conséquences sur le prix des loyers : en effet, les agents devront récupérer l’argent des frais d’administration d’une autre manière.

 

Affaire à suivre…

 

source : property reporter